Conteur et formateur depuis 1992, Christian Tardif prend part au premier Labo de La Maison du Conte en 2005. Il considère les contes comme un répertoire passionnant et toujours surprenant, à connaître et à définir afin de mieux le faire circuler avec d’autres genres. Il envisage le conte du point de vue de l’acteur – conteur, un art à part entière : complètement du conte, complètement du théâtre.
Entre adhésion et distance au récit, l’humour métaleptique de Christian Tardif surgit au détour de tous ses spectacles.

La compagnie Métalepse accueille ses créations pour tous les âges. D’abord De cru et de sel était strictement réservé aux adultes. Terminus le Havre (à partir de récits de demandeurs d’asile, texte aux éditions paradox), est pour tous. Avec Refrains, et Ne mangez pas la musicienne, il s’adresse particulièrement aux enfants, car ce sont d’abord eux qui lui ont appris le métier.

Il publie divers articles, dont “Conter, un art de la relation” dans le rapport sur le conte au Ministère de la Culture.