Les contes me viennent de l’enfance, moments privilégiés ou mes parents me lisaient « Jean de fer » ou « le Grain magique ».

Depuis bientôt vingt ans, Nathalie mêle marionnettes, masques et objets à l’univers des contes traditionnels qu’elle choisi de raconter. Afin de développer et d’explorer les liens entre les images produites par les mots, le corps et la marionnette elle crée, en 1999, la compagnie Cont’Animés.

Elle aime apprendre et se forme inlassablement. Tout d’abord à l’art de la parole, auprès de Michel Hindenoch, Catherine Zarcate, Praline Gay-Para, Florence Desnouveaux, Pépito Matéo… Elle apprend la manipulation des marionnettes auprès de compagnies comme Arketal, le Théâtre sans Toit, le Théâtre Aux Mains Nues, ou encore Turak. Elle s’interroge sur la place du corps lorsqu’elle conte et se tourne vers le Théâtre du Mouvement et le clown avec le Théâtre Yunqué.

Elle aime aussi chercher.
Ainsi de 2012 à 2018, en compagnie de la comédienne Olivia Machon et de la scénographe-marionnettiste Emmanuelle Trazic, Nathalie s’immerge dans l’Odyssée. Leur recherche transversale a débouché sur trois spectacles, en duo et en trio, sur les traces d’Ulysse, de ses compagnons et de Télémaque. Ce cinquième Labo sera peut-être l’occasion de donner corps et voix à Pénélope ?

En savoir plus

Crédit photo – Elodie Loureiro