Depuis l’ouverture de la nouvelle salle de répétition en 2018, La Maison du Conte est devenue un lieu de fabrique référent dans le réseau des équipements pour les arts du récit, un lieu structurant dans les processus de création des artistes conteurs et conteuses et un lieu de professionnalisation des jeunes artistes.

La Maison soutient particulièrement les artistes travaillant au renouvellement des formes et des écritures du conte et des arts du récit, avec une ouverture à d’autres disciplines artistiques (théâtre, musique, danse, cirque, clown, art de la rue…), et explorant avec originalité leurs relations au public et au territoire. La Maison du Conte accompagne le plus souvent les artistes dans la durée, pour laisser du temps et de la place à la maturation et à l’éclosion du projet artistique.

Attentive à leurs besoins, toute l’équipe de La Maison est mobilisée dans ce processus d’accompagnement à la création, au plus proche de la démarche artistique et culturelle des artistes et de leur structuration.
Marion Regard en est la responsable administrative et Véronique Mondredon, la responsable technique.
Mélody Dupuy, responsable du développement culturel et artistique, est impliquée sur les aspects de communication et de diffusion, ainsi que sur les résidences territoriales et tout le lien aux publics.
Julie Roy, responsable de la formation et de la transmission, est impliquée dans l’accompagnement des artistes sur les Histoires provisoires et le tutorat à l’éducation artistique et culturelle.

Sur ce volet d’accompagnement à la création, La Maison accueille tous les ans une quinzaine de compagnies en recherche, des artistes de la parole émergents ou déjà reconnus. Ces accueils en résidence sont en moyenne de 100 jours par an, avec un espace scénique équipé ou non-équipé.
Les projets peuvent être à destination du jeune public, d’un public familial, d’un public adulte ou d’un public professionnel.

Sur le volet accompagnement à la professionnalisation, La Maison du Conte s’adresse aux artistes émergents dans les arts du récit et porte une attention spécifique aux jeunes artistes issu·es des labos.

DIFFÉRENTES FORMES D’ACCOMPAGNEMENT

En fonction des projets artistiques et des porteurs et porteuses de projet, La Maison du Conte propose différentes formes et strates d’accompagnement afin de permettre à chacun·e de définir et de mettre en œuvre sa stratégie de développement, adaptée à son rythme.

Des mises à disposition d’espaces de travail pour des résidences de création

  • 1 salle avec un plateau de 5*5m disposant d’un équipement son et lumière, d’un écran de 4*4m pour vidéo-projection
  • 1 salle de 75m2 non équipée
  • 1 yourte de 68m2 non équipé

Un accompagnement technique, avec une équipe de régisseurs son et lumière investie dans les arts de la parole et en connaissant les spécificités.

Des sorties de chantier à destination des professionnels (Histoires provisoires), à la Maison du Conte dans le cadre de résidences, ou au Grand Parquet à Paris en partenariat avec Rumeurs Urbaines et le Théâtre Paris Villette.

Des accompagnements artistiques, en particulier, en sollicitant les artistes impliqués dans la direction pédagogique du Labo, ainsi que les artistes accompagnateurs impliqués dans le projet du Nombril du Monde (Instants d’Eden, Petite Chartreuse), avec qui La Maison du Conte travaille en partenariat.

Un accompagnement collectif à la création intitulé Programme Hélice.
Ce dispositif d’accompagnement à la création autour du récit et du conte est impulsé et coréalisé par le Théâtre des Sources à Fontenay-aux-Roses (92), La Maison du Conte de Chevilly-Larue et Le Festival Rumeurs Urbaines (92) et soutenu par La région Ile-de-France en 2021-2022.

Son objectif : accompagner des équipes artistiques émergentes issues de formations artistiques franciliennes, dans le développement de nouvelles créations autour du conte qui s’appuient sur des formes de répertoires traditionnelles. Dans cette première édition, il s’adresse à 4 équipes artistiques : 3 équipes du Labo et 1 équipe issue de l’école Claude Mathieu.
Ce dispositif inclut des apports financiers, des temps de résidence, un accompagnement artistique et technique – en particulier à travers des ouvertures artistiques des projets en cours – et un accompagnement en production/diffusion, sous la forme de sessions-conseil et de journées de séminaire avec partage des pratiques entre pairs.

Des résidences territoriales pour contribuer à l’écriture des projets, favoriser les échanges et le dialogue autour d’un projet culturel entre les artistes et les habitants d’un territoire.

Un tutorat autour des pratiques d’éducation artistiques et culturelles en établissement scolaire. Accompagnement assuré par des laborantins des premiers Labos pour les nouveaux Labos.

Des apports financiers, en coproduction, et des soutiens à la diffusion

La production déléguée de l’administration des projets pour des artistes en cours de structuration

Des sessions-conseils administratifs, logistiques, production et diffusion

Des mises en lien avec des lieux francophones impliqués activement dans la fabrique des arts de la parole :

  • Le réseau Traffic : Le Festival Rumeurs Urbaines à Colombes (92) – Le Théâtre des Sources – Fontenay-aux-Roses (92), Le Théâtre Le Strapontin – Pont-Scorff (56), Le Forum Jacques Prévert – Carros (06), Le Centre des arts du récit en Isère – Grenoble (38), Chahuts-festival des arts de la parole – Bordeaux (33)
  • Le Nombril du Monde à Pougne-Hérisson et l’Union Régionale des Foyers Ruraux du Poitou-Charentes (Moulin du Marais à Lezay)